Aller au menu de navigation principale Aller au menu de navigation secondaire Aller au moteur de recherche Aller au fil d'Ariane Aller au contenu Aller au pied de la page
Vous êtes ici : Accueil » Vivre à Odomez » Notre Histoire » 1927- 1965: L'usine khulmann:

1927- 1965: L'usine khulmann:

1 -L'usine et son histoire

L"usine Kuhlmann à Odomez dans les années 1950

L'usine a été construite dans les années 1927-1928.A l'origine l'usine s'appelait la S.T.C.N.E la Société des Textiles Chimiques du Nord et de l'est. Elle a été rachetée par la société Kuhlmann peu avant la seconde guerre mondiale.
Le 30 juin 1965, la concurrence et les évolutions techniques entraînent la fermeture de l'usine.
En 1978, elle fut vendue aux établissement Collot et Crombez .
Depuis 1984, la Communauté des Compagnons du Hainaut occupe les locaux.
L'installation des machines s'est faite en 1929, et la fabrication n'a commencé qu'en 1930. L'usine était bâtie sur dix huit hectares plus la cité ouvrière qui était juste à coté. L'usine comprenait 11 bâtiments: 

  • Cinq pour la fabrication :
    • la préparation.
    • la filature.
    • le façonnage.
    • le moulinage.
    • le blanchissage et triage.
  • Six pour les services et prestataires:
    • les services administratifs et le laboratoire.
    • les bureaux, la bibliothèque,l'infirmerie, le bureau de dessin, les réfectoires.
    • la salle des fêtes.
    • la centrale et la chaufferie.
    • le magasin général et les ateliers mécaniques et électriques.
    • la menuiserie.
  •    - Sur le pourtour de l'usine qui était entièrement clôturée, se trouvait trois maisons de garde-concierge.

2 -La fabrication

Tout le monde commet un lapsus en appelant l'usine "la soierie Kuhlmann". La soie produit naturel n'a jamais été fabriqué sur le site. L'usine fabriquait de la rayonne et de la fibranne qui sont des fils artificiels.Le processus de fabrication comprenait:

  • La matière première: la cellulose qui est une pulpe de bois blanche. Elle était livrée en feuilles comme du papier buvard, venant de Suède ou de Norvège, soit:
    • par chemin de fer: une ligne de chemin de fer reliait Blanc-Misseron à Saint-Amand. Pendant la seconde guerre. Elle a été démonté par les allemands au delà de la gare d'Odomez. Le service des marchandises fut conservé. 
    • par les voies navigables: une gare d'eau communiquait avec l'Escaut.
  • La première étape du procédé: la fabrication de la viscose appelée "préparation ou mûrissement". Elle était obtenue de la réaction chimique du mélange cellulose, soude caustique et sulfure de carbone.
  • La deuxième étape du procédé: la fibranne obtenue par le filage de la viscose après trempage dans un bain d'acide. 
  • Puis différentes opérations de parachèvement blanchiment,séchage.
  • Le triage: termine le produit avant l'expédition.
Photo prise au musée de la Viscose à Echirolles : fileuse à Viscose

3 -Les hommes

Entrée de la cité, rue Donat- Agache

Avant la guerre de 1939-1945, l'effectif de l'usine était de 1200 ouvriers avec une majorité de femmes.Dans les dernières années de production, l'effectif chuta à 350 personnes.La fabrication était en continu 24 heures sur 24. Une grande partie des ouvriers et de la maîtrise habitaient la cité située à coté de l'usine. elle comprend:

  • Huit groupes de deux maisons Avenue Donnat destinées aux contremaîtres
  • Quatre vingt maisons ouvrières rue Kuhlmann, Dolfus et Escaut
  • Au Sarteau, sur la route de Vieux Condé se trouvent 3 groupes de 2 maisons affectés aux ingénieurs.
  • La maison du directeur et du sous directeur sont situées rue Pierre Delcourt.
  • La proximité de la cité ouvrière par rapport à l'usine offrait de nombreux avantages à l'employeur:
    • concentrer tous les métiers pour le dépannage et gérer l'absentéisme.
    • fidéliser les ouvriers.
    • garantir la production,  vu les moyens de communication de l'époque